Search billions of records on Ancestry.com
   
Jean François SIROY DUPLESSY
(1667-1737)
Marie Angélique DUMONT
François SIROIS dit Duplessis
(1683-Av 1745)

 

Liens familiaux

Conjoints/Enfants:
1. Anne THIBOUTOT
2. Françoise ROY dit Desjardins

François SIROIS dit Duplessis

  • Naissance: 1683
  • Mariage (1): Anne THIBOUTOT le 28 Nov 1713 à Rivière-Ouelle, Québec, Ca
  • Mariage (2): Françoise ROY dit Desjardins en 1722
  • Décès: Av 10 Mai 1745
image

Puce  Notes générales :

Le premier Siroy en Nouvelle-France, Jean-François Siroy Duplessy venait de Saint-Germain dans la région de Paris, il est décédé en novembre 1737. Il était lépoux de Marie-Anne Dumont.

On ne leur connaît quun seul fils né en 1683, François Sirois dit Duplessis. Ce fils épouse en première noce Marie-Anne Thiboutot le 28 novembre 1713 à Rivière-Ouelle (il ny aura une église dans la seigneurie de La Pocatière quen1734). Elle est la fille de Jacques Thiboutot et Marie Boucher, elle est née le 2 juin 1685.

François est probablement né à Québec parce que dans le recensement de 1683, il ny a encore que 5 familles dans la Grande-Anse; des Lizot, Pelletier, Houellet, Grondin et Saint-Laurent. La seigneurie et la paroisse porteront plus tard lenom de Sainte-Anne-de-la-Pocatière du nom de la seigneuresse Marie-Anne Juchereau veuve de LaCombe-Pocatière.
De cette union sont nés; François le 27 juillet 1717, Jean-Baptiste, Marie-Françoise et Catherine en 1721. Marie-Anne est morte en mars 1721 peu de temps après la naissance de Catherine.

Dun deuxième mariage en 1722 avec Marie-Françoise Roy, il eut Marie-Madeleine, Pierre, Joseph, Maurice et Charles.

Le premier document dans lequel on retrouve le nom Sirois est une requête demandant la construction dun chemin pour joindre la deuxième concession au rang du bord de leau. François Sirois habitait donc dans la deuxième concession en 1753.
En 1759, les anglais sous la conduite de Gorham, brûlent les Églises, les maisons, les récoltes, gardent les animaux. Les habitants de la Côte-du-Sud sont plus chanceux que nombre de leurs voisins de lIle-dOrléans en se cachant dans lesbois ou dans les montagnes mais en perdant pour la plupart tous leurs biens et se retrouvant au printemps avec une terre non labouré et peu de semences.

Il subsiste une légende de ce tragique choc des cultures. La cabane des fées. La cabane des fées est la grotte située sous la montagne du Collège de Saint-Anne. Des Micmacs avaient établi leur campement sur la grève de lanse de Sainte-Anne.Un du groupe donne lalarme à lapproche des soldats anglais de Gorham, et les habitants gagnent la grotte. En arrivant, un du groupe aperçoit, dans un grand bruit fait du sifflement du vent et de léboulement de pierres, une vieille femme laide,difforme, portant robe et diadème rutilant dor et de perles précieuses. La fée, car cest bien une fée, tient de la main droite une baguette dosier. A son apparition tout bruit cesse. Aux réfugiés elle remet sa baguette; les refugiés nauront quà en toucher le rocher pour voir leurs voeux exaucés. La vielle disparaît dans un globe de feu. Deux jours après lapparition, larmée anglaise partait pour Saint-Jean-Port-Joli: les habitants de Sainte-Anne de la Grande-Anse étaient sauvés. La fée fut-elle responsable du peu de pertes de vies à La-Pocatière? On ne compta que quelques dizaines de décès. François Sirois, sa femme Marie-Anne, ses enfants et son fils Jean-Marie habitaient dans les terres et ont probablement pris lesbois pour échapper au désastre.


image

François épousa Anne THIBOUTOT, fille de Jacques THIBOUTOT et Marie BOUCHER, le 28 Nov 1713 à Rivière-Ouelle, Québec, Ca. (Anne THIBOUTOT naquit le 02 Jun 1685.)


image

François épousa ensuite Françoise ROY dit Desjardins, fille de Pierre ROY dit Desjardins et Marie-Anne MARTIN, en 1722. (Françoise ROY dit Desjardins naquit avant 29 Sep 1695 à Saint-Pierre, L'Île d'Orléans, Québec, Ca et est décédée le 12 Jul 1763.)



Table des matières | Patronymes | Liste des noms

Ce site Web a été créé 22 Aoû 2005