Search billions of records on Ancestry.com
   

Depuis le tout début de la colonisation de l'Amérique du Nord par les européens, les noms de plusieurs Larocque ont passés à l'histoire. Le premier Gouverneur Général du Canada sous François Ier était Jean-François de LaRocque de Roberval. Depuis des Larocque ont laissé leur nom dans différentes sphères d'activités; la politique, le journalisme, le monde ecclésiastique, le sport, les variétés etc. Voici donc une liste de ces Larocque. Si vous connaissez un de ces Larocque qui ne se trouve pas dans cette liste, je vous invite de m'en faire part pour qu'ils soient ajoutés.



Noms de Larocque (LaRock) qui ont sacrifié leur vie durant la Première ou la Deuxième Grande Guerre Mondiale. 
Documents de Réjean Larocque


M. Alberto Larroque (1818 Bayonne – 1881 Buenos Aires), était l’un des hommes les plus cultivés de son époque en Argentine. Grand éducateur, il figurait parmi la majeure partie de ce que nous appelons chez nous la génération des 80 (1880), élève de San Miguel de Garocoits, licencié en philosophie de la Sorbonne, et titulaire d’un doctorat en jurisprudence de Buenos Aires, il fut directeur du Colegio del Uruguay qui a transformé l’éducation dans ce pays. Ce collège a formé des avocats et des officiers de l’armée (p. ex. l’honorable Julio Roca, deux fois président de l’Argentine). Il s’est marié deux fois, d’abord avec Carmen Alberellos Pueyrredo, nièce du général Marin de Pueyrredon, directeur suprême du Plata, et, une fois veuf, avec Hélène Miette de Pratz, d’une famille française noble. Parmi leurs descendants on retrouve des politiciens, des magistrats, des législateurs, des diplomates. 

M. Alberto Larroque, dans une lettre adressée à ses enfants (dont a fille Maria Larroque, épouse de M. Julio Fonrouge de Lesseps) en août 1876, il refuse de faire les démarches nécessaires pour obtenir le titre de Baron qui revenait de droit « à la famille de mon père». Selon les biographes, il était le neveu des barons Larroque de Languedoc, guillotinés au cours de la Révolution française. En outre, selon les dires populaires, les fils des barons Larroque auraient été amenés par leurs domestiques à Bayonne pour leur permettre d'échapper à la violence qui régnait. 

Ce texte a été fourni par le frère Alberto Saguier Fonrouge, OP, membre de l’Institut des sciences généalogiques de l’Argentine. (Converse en espagnol) Courriel : asaguierf@usa.net 



Alfred Chartier Larocque
Est né le 14 septembre 1819, Il était le fils de François Larocque (plus bas sur cette page)  et de Émilie Coté. Alfred Larocque compléta ses études au Mount St-Mary’s College dans le Maryland. Par la suite, il fit ses études de droit et fut admis au Barreau, mais ne pratiqua jamais sa profession d’avocat. Il fut conseiller municipal de Montréal de 1843 à 1850 et oeuvra comme maître poste de Montréal en 1854. Lors de son séjour aux États-Unis, il s’intéressa aux différents systèmes bancaires et plus particulièrement à l’épargne populaire. Convaincu que l’épargne pourrait rendre service à toutes les couches de la population, il présenta à Mgr Bourget un projet de création d’une institution entièrement consacrée à l’épargne. C’est ainsi qu’il participa, en 1846, à la fondation de la Banque d’épargne de la Cité et du District de Montréal. Le rôle joué par Alfred Larocque dans la fondation de la Banque d’épargne est indéniable et, dès le départ, il y occupa des postes importants. Il fut le premier vice-président en 1846, et président à deux reprises, de 1852 à 1855 puis de 1861 à 1864.
En 1873, François Alfred Chartier Larocque mène ses activités philanthropiques et gère pour le bénéfice de ses trois enfants un immeuble qu’il a fait construire quelques années plus tôt au 34 de la rue Saint-Paul ouest. Il est membre du conseil d’administration de la Banque d’épargne de la Cité et du District de Montréal. Il habite la rue LaGauchetière, un quartier prisé par les membres de la bourgeoisie canadienne-française.
Il épouse Marie-Angélique Berthelet à Montréal le 22 septembre 1841. Mlle Berhtelet était issue d’une riche famille possédant de nombreuses propriétés foncières. De ce mariage naquirent dix enfants dont seulement trois survécurent, deux garçons et une fille. Cette dernière épousa Joseph-Aldéric Ouimet que l’on retrouvera à la tête de la Banque d’épargne de 1907 à 1916.

Homme réputé pour sa grande piété et ses activités charitables, il consacra beaucoup d’énergie aux bonnes œuvres, surtout après le décès de son épouse en 1856. Ainsi, en 1857, il faisait voter un don annuel de 200.00$ aux sœurs du Bon–Pasteur par la Banque d’épargne, don qui atteignit 600.00$ par la suite. À ses activités religieuses, président de l’œuvre de la Sainte-Enfance, trésorier de la Société Saint-Vincent-de-Paul et autres, s’ajoutaient aussi des activités patriotiques puisqu’il fut membre et directeur financier du comité pour l’érection d’un monument aux patriotes de 1837.

En 1876, Alfred Larocque cédera, tel que stipulé dans le testament de son épouse, la gestion des biens immobiliers des Berthelet à ses trois enfants.


Barnabé Larocque, LAROCQUE DE ROCHBRUNE, ALPHONSE-BARNABÉ (baptisé Barnabé), médecin et fonctionnaire, né le 21 juillet 1823 à Rigaud, Bas-Canada, fils de Charles Rochbrune, dit Larocque, marchand aubergiste, et de Marie Lefebvre ; il épousa Marie-Julie Beauchemin ; décédé le 14 janvier 1893 à Montréal.  Officier de santé de la Ville de Montréal de 1870 à 1884. Il propose divers moyens pour améliorer la santé publique, comme réglementer la vente du lait, la création de bureaux de vaccination, la désinfection des éléments de contagion, la déclaration obligatoire des maladies infectieuses, etc. 

 Pour en savoir plus sur Barnabé Larocque cliquez ici.



André Larocque rédacteur en chef au journal Le Droit d'Ottawa. Né à Val d’Or, André Larocque est le fils de Gérald Larocque et de Yolande Gagnon.  Il a fait ses études collégiales en Arts et Technologies des Médias au CEGEP de Jonquière. Animateur à la radio, recherchiste, journaliste et gestionnaire de l’information, André Larocque a travaillé dans le secteur privé, à Radio-Canada, à la Presse Canadienne, à TVA en tant que directeur de l'information puis directeur général de CHLT TV à Sherbrooke et pour le réseau Gesca à titre de Directeur de l’Information au journal La Tribune à Sherbrooke et de Rédacteur en Chef au Droit à Ottawa, poste qu’il occupe actuellement.
Parallèlement à ses activités professionnelles, André Larocque a complété avec succès un MBA-International à l’UQAM. André s’implique également socialement dans des causes qui lui tiennent à coeur. Ce fut le cas notamment avec Moisson Estrie, la Fondation du CHUS et Centraide Outaouais.
André et sa conjointe, Renée Lemay, également originaire de Val d‘Or, sont les heureux parents d’Alexandra qui est à compléter un BAC en résolution de conflits à l’Université d’Ottawa.
La famille Lemay-Larocque vit actuellement à Gatineau.

  Son frère Paul est aussi journaliste et peut-être vu régulièrement sur les ondes de TVA.  (Voir Paul Larocque plus bas pour trouver la lignée paternelle d'André.)



Brad Larocque
Pte. Patrick Cloutier, un soldat du 22ème Régiment et le guerrier Mohawk "Freddy Krueger" Larocque, étudiant en économie à l'Université de la Saskatchewan durant leur célèbre face à face. 
Cette photo fut prise durant la crise d'Oka en mai 1990. 
Si vous connaissez le nom des parents de Brad Larocque écrivez moi.
louis.larocque@sympatico.ca
Cliquez sur la photo pour l'agrandir.
 



Charles Larocque, père de Louis-Isaac était député de Vaudreuil au parlement de la colonie du Bas-Canada de 1833 à 1838. Il fut inhumé à l'église Bleue, aujourd'hui St-Raphaël, près de Lancaster en Ontario le 10 novembre 1849. L'auteur de Histoire de Huntingdon, Châteauguay et Beauharnois, Robert Sellar a écrit quelques lignes à son sujet. En 1834, la première bâtisse de St-Louis-de-Gonzague fut construite, village que l'on nommait alors Rocqueville. C'était un petit magasin, propriété de Charles Larocque. Sa mère était écossaise et il démontrait les meilleures qualités des deux races. De retour des Pays d'en Haut, il avait décidé de se lancer en affaires et dans la construction. Totalement illettré, il avait recourt à sa mémoire prodigieuse pour noter ses transactions et se rappelait même des détails les plus insignifiants. Il mit son neveu Isidore Larocque en charge du magasin de St-Louis-de-Gonzague. Plus tard, Isidore devint le tenancier de la première taverne de Valleyfield. Charles Larocque s'associe avec un voisin M. Symon pour construire une scierie. Cette entreprise insuffla une certaine croissance pour Rocqueville. En 1846, Charles Larocque fournit le verre, les clous et les bardeaux pour la première église du village. Un des fils de Charles Larocque, Darcino, laissa son nom à une des rues principales de Valleyfield ; le Chemin Larocque. Lire aussi un document d'archive préparéà la demande de M. Francis J. Audet travaillant aux Archives Publiques du Canada

L'historien Robert Sellar écrit quelques lignes concernant Charles Larocque. Il est considéré comme le fondateur de St-Louis de Gonzague village qu'on avait nommé Rocqueville à ses tout début. Sellar écrit 

« Les Canadiens-Français allèrent coloniser les terres à de l'ouest du lac St-Louis et St- en direction de Beauharnois. Ce fut que vers 1834 que la première maison du présent village de St-Louis-de-Gonzague fut construite. Le premier bâtiment était un petit magasin érigé sur le coin sud-ouest de la 4ème concession, propriété de M. Charles Larocque qui a mon avis était à plusieurs égards un des hommes les plus remarquable que la province (de Québec) ait jamais vue. Sa mère était une Écossaise des Highlands, et il avait rassemblé les meilleurs qualités des deux races. Après avoir passé quelques années dans le Nord-Ouest, il retourna dans sa province natale et se lançât en affaire. Il ouvrit des magasins dans diverses localités et continua dans le commerce du bois d'oeuvre ainsi que la construction. Complètement illettré, il avait recourt à une mémoire prodigieuse pour se souvenir des contrats passés. Cette mémoire ne lui faisait jamais défaut même pour des détails insignifiants. Il installa son neveu Isidore Larocque en charge du magasin de St-Louis qui devint par la suite le tenancier de la première taverne de Valleyfield. Lorsqu'en 1835 Gilbert Cook et ses frères, originaires de Cantyre prirent possession d'un terrain, Larocque (Charles) était le seul habitant de St-Louis (de Gozague). 
Monsieur Symon trouvant Charles Larocque, son voisin d'à côté plutôt sympathique lui proposât de se joindre à lui et devinrent partenaire en affaire. Il laissa sa ferme et élue domicile à St-Louis-de-Gonzague vers 1841, village qui à l'époque ne comptait que deux ou trois maisons.
L'ouverture d'un moulin à scie par Mr. Symons et Larocque en partenariat eurent pour effet de stimuler l'arrivée de travailleurs Canadien-Français qui s'établirent dans le village que l'on nomma alors Rocqueville.
Dans le but d'attirer des gens au village, Larocque donna le verre, les clous et les bardeaux de la première église construite vers 1846. Un temple de bois fut érigé et un premier prêtre, le Père Says, devint le curé de cette paroisse. . }} 
Hist. of Huntingdon, Châteauguay and Beauharnois. Robert Sellar
Un descendant de Philibert Couillaud dit Roquebrune

Mgr Charles Larocque évêque de St-Hyacinthe est né à Chamblyle 15 novembre 1809. Il est le fils de Henri et de Sophie Robert. Il ordonnât son cousin Paul-Stanislas Larocque qui devint plus tard évêque de Sherbrooke. Il fut le 3ième évêque de Saint-Hyacinthe entre 1866 et 1875.
Un descendant de Guillaume Larocque dit Lafontaine
 
 
 
 


Daniel Larocque venait d'être nommé président de l'Algonguin Power Systems Inc lorsqu'il est décédé le 2 juillet 2002. En juin 2003, les propriétaires renommaient la centrale électrique situé à Mont-Laurier en son honneur.  La centrale hydroélectrique de Mont-Laurier, d'une puissance de 2 725 kilowatts, est située sur la Rivière-du-Lièvre au coeur de la ville. Maintenant propriété de la société en commandite Électricité Algonquin Power (Mont-Laurier), la centrale qui fut construite en 1937 et rénovée en 1951 a servi longtemps à la production d'électricité pour le village jusqu'à sa fermeture en 1989. La centrale fut remise en état et comprenait d'importantes réparations aux installations de génie civil, la reconstruction des trois turbines/alternateurs et le remplacement des installations d'énergie électrique et de régulation. 
 Jeune homme de grand talent natif de Mont-Laurier, Daniel Larocque dirigeait plus de 56 centrales dont celle de Mont-Laurier. Une stèle commémorative a été installée dans un petit parc adjacent à la centrale, situé au coin des rues du Pont et du Portage, pour lui rendre hommage et souligner son parcours, faisant en sorte que le présent et le passé se rejoignent sur les bords de la rivière du Lièvre. 


Edgard Larocque, premier producteur d'atocas au Québec, M. Edgar Larocque a été l'instigateur de la culture de cette petite baie vers la fin des années 30 près de Lemieux au Québec. Avec ses fils, (dont Charles Larocque) Edgar est déterminé à faire de sa région la capitale de l'atocas au Québec. Cela ne se fit pas sans peine et misère car il fallut adapter l'atocas à la région pour en faire une entreprise rentable. En 1970, une ferme d'atocas qui couvre aujourd'hui 200 acres, est aménagée à Sainte-Marie-de-Blanford. Cette entreprise est maintenant gérée par Louis-Michel Larocque, le petit-fils d'Edgar Larocque. Le chiffre d'affaire de cette entreprise agricole dépasse les deux millions de dollars. La majorité de la production (85%)va à la fabrication de jus. Dix pour-cent de la récolte annuelle est transformée en gelée et en sauce et le reste va à la consommation d'atocas frais. 
Félicitations et bonne chance à cette entreprise du Québec !. 
Un descendant de Guillame LaRocque 
Cliquez ici pour en lire plus !
Etes-vous parent avec Edgar LaRocque?
1. Antoine Larocque & Anne Morel 
      France, xx/xx/xxxx  n/a
____________________________________________________________________________
2. Guillaume Larocque & Catherine-Jeanne Boivin  (Michel Boivin & Françoise Lorrain)
      Montréal, (Notre-Dame)  21 Mars 1717
_____________________________________________________________________________
3. Michel-Antoine Larocque & Catherine-Jeanne Poitevin  (Jacques-Christophe Poitevin/Cadieu & M. Josephe Viau)
      Longueuil, (St-Antoine-de-Padoue)  9 Avr 1755
____________________________________________________________________________
4. Noel Larocque & Marie-Felicite Goyette  (Antoine Goyette & Marie Françoise Roquant)
      Chambly  1 Août  1786
____________________________________________________________________________
5. Amable Larocque & Francoise-Julie Patenaude  (Nicolas Patenaude & Charlotte      Audet/Lapointe)
      Longueuil (St-Antoine)  21 Jan 1814
____________________________________________________________________________
 6.  Joseph Larocque & Denise Bombardier  (Louis Bombardier & Émélie Benoît)
      St-Bruno  23 Nov 1858
____________________________________________________________________________
7. Simeon Larocque & Louise Brassard 
      Roxton Falls  30 jan 1883
____________________________________________________________________________

8. Edgar Larocque & Odile Huard 
      St-David, Co.Levis, PQ  2 Oct 1909
 


Mgr Eugène Philippe LaRocque né à Windsor en Ontario le 27 mars 1927. Il est évêque de Alexandria-Cornwall depuis 1974. Il est le fils de Eugène Joseph Larocque et de Angéline Marie Montforton. 
Un descendant de Guillaume Larocque dit Lafontaine



 
 
 
 

    Êtes-vous parent avec Mgr LaRocque? 
Voici son ascendance.

1. LAROCQUE Antoine & MOREL Anne .
de Marssac sur Tarn, France, 
2. LAROCQUE Guillaume BOIVIN Catherine-Jeanne  . 
Montréal, (Notre-Dame), 21/03/1717 
3. LAROCQUE Guillaume LAMOUREUX Angélique  . 
Chambly, 19/04/1751 
4. PIÉDALUE Agathe LAROCQUE Michel .
Chambly, 4/08/1783 
5. GÉLINEAU Marie-Anne LAROCQUE Guillaume . 
Longueuil,  20/11/1821 
6. HEBERT Julie LAROCQUE Gulliaume . 
vers 1860 x
7. THÉRIAULT Exilda LAROCQUE Jean-Baptiste .
St-François  (Co, Richmond), 7/01/1896 
8. LAROCQUE Eugène  MONFORTON Angeline Marie  .
M.  Rivière-aux-Canards, 26/07/1926 
9. Mgr Eugène LaRocque
 


François-Antoine Larocque - -Né à L'Assomption le 17 janvier 1782 fils de François-Antoine Larocque et de Angélique Leroux. il s'adonne à la traite des fourrures avec son frère pour la Compagnie du Nord-ouest. François-Antoine Larocque prit part à la guerre 1812-1815 à titre de capitaine dans la Milice d'Élite incorporée. Il épouse Émilie Cotté, fille de Gabriel Cotté (un baron de la fourrure) et de Archange Blondeau, le 26 janvier 1818 à Montréal (Église Notre-Dame). On l'arrête comme patriote, même s'il ne semble pas avoir pris part à la Révolution de 1837-38. Il décéde à St-Hyacinthe le premier mai 1869, âgé de 87 ans. Il a eu un seul fils, François-Alfred-Chartier La Rocque. François-Antoine a été le premier Européen à avoir exploré le nord-Ouest Américain et visité le Wyoming (Grolier). Il a laissé le récit de son voyage dans "Journal of LaRoque from the Assiniboine to the Yellowstone". il est le petit fils de de l'ancêtre Antoine Larocque époux de Catherine Guillemot.
Un descendant de Antoine Larocque


Gédéon Larocque (1831- 1903) Né à Chambly le 21 décembre 1831, fils d'Édouard Larocque et de Louise Daigneau. Il étudie au collège de Chambly, au collège de Saint-Hyacinthe, à l'École de médecine et de chirurgie de Montréal et fit un stage auprès de son oncle Luc-Eusèbe Larocque. Il est reçu médecin en 1855. 
Il exerça la profession de médecin à Longueuil. Il enseignat également la musique. Il participa aussi à la colonisation de la région du Lac-à-la-Truite en 1851. De plus, il était propriétaire d'une ferme à Beaumont (Côte-du-Sud). 
Il a été maire de Longueuil de 1862 à 1870. Préfet de comté de Chambly pendant quatre ans, il est plus tard élu député libéral dans Chambly en 1871. Agent de chemin de fer du Nord en 1874. Nommé sergent d'armes à l'Assemblée législative le 29 juillet 1875, poste qu'il occupa jusqu'en 1902. A publié des traités sur l'horticulture et l'agriculture dans Culture et préparation du tabac (1881)et Manuel des engrais (1904). Il décéde à Montréal le 23 octobre 1903 à l'âge de 71 ans et 10 mois. Il est inhumé à Longueuil dans le cimetière de la paroisse Saint-Antoine, le 26 octobre 1903.
Il avait épousé à Longueuil (Saint-Antoine) le 30 janvier 1856, Félécité Thibault, fille d'Amable Thibault et de Marie-Rose Savard, puis en seconde noce Rosalie-Christine Brauners, en la cathédrale de Montréal le 17 mai 1870. Elle était la fille de John C. Brauners et de Jeannet Johnson. En troisième noce à Beloeil le 3 janvier 1874, il épouse Azilda Davignon veuve d'Alfred Bissonneau médecin. 
Un descendant de Guillaume Larocque dit Lafontaine


Gene La Rocque - Né à Kankakee en Illinois nous retrouvons Gene LaRocque dans le haut commandement de la Marine américaine. L'amiral Gene La Rocque fit ses débuts dans la marine en 1940 et fut reçut Ensign au début 1941. Quand les Japonais attaquèrent Pearl Harbour, le 6 décembre 1941, il se trouvait en service sur le USS MACDONOUGH. Durant toute la 2ème guerre mondiale, l'Amiral La Rocque servit à bord de destroyers dans le Pacifique et participa à treize batailles navales d'envergures pour lesquelles il reçut maintes décorations et citations. 
L'Amiral La Rocque écrivit plusieurs articles dans des magazines et publia le livre Nuclear War in Europe et contribua à des chroniques et commentaires dans plusieurs journaux américains. On le vit ces dernières années comme invité pour faire des analyses militaires, dans des émissions de télévision. 
L'amiral Gene LaRocque commentait récemment au sujet du terrorisme en ces mots. On ne naît pas terroriste, ils sont créés et les États-Unis ont fait un travail remarquable d'en créer plus.
(Traduction de "Terrorists aren't born; they are created. And the United States has done a magnificent job of creating terrorists".)
Autre liens.
Une entrevue par la télévision Britannique à environ 4 minutes du début (En englais)
Transcription d'une interview à la télévision par Ira Shorr (17 decembre 1995, en anglais)
Courte biographie sur Answer.com, en anglais

 
Êtes-vous parents avec l'amiral LaRocque?

1. LAROCQUE Antoine & MOREL Anne . France, 
2. LAROCQUE Guillaume & BOIVIN Catherine-Jeanne  . Montréal, (Notre-Dame), 21/03/1717 
3. LAROCQUE Guillaume & LAMOUREUX Angélique  ,  Chambly, 19/04/1751 
4. LAROCQUE Amable  & PARÉ/BOUTILLIER M. Désanges, Longueuil, 8/07/1799 
5. LAROCQUE Amable & CHARBONNEAU Catherine, Longueuil, 23/10/1832 
6. LAROCQUE Alfred & LONGTIN Mathilde  . Kankakee, Ill., 15/04/1874
7. Gene LaRocque
 



Gilbert LaRocque (Montréal, le 29 avril 1943 - le 26 novembre 1984) Romancier, Gilbert La Rocque a été ferblantier, ouvrier dans la chaussure et commis à l'hôtel de ville de Montréal-Nord pendant huit ans. C'est à cette période qu'il apprend son métier d'écrivain et publie ses premiers romans. Il entre alors en contact avec les jeunes écrivains regroupés par Jacques Hébert autour des Éditions du Jour. Peu à peu, il se familiarise avec le métier d'éditeur : d'abord aux Éditions de l'Homme et aux Éditions de l'Aurore, puis finalement à Québec-Amérique où il devient directeur littéraire. Fauché en plein élan, à l’âge de 41 ans, Gilbert La Rocque laisse, entre autres, six romans qui le classent sans conteste parmi les plus grands écrivains du Québec.
Il est l'auteur de "Après la boue" (Édition du Jour 1972), "Corridors", (Édition du Jour), "Le Nombril", (Québec-Amérique, 1984),  "Le Passager", (Québec-Amérique, 1984),  "Le Refuge", (VLB, 1979), "Le Voleur", (Éditions de l'homme),  Les Masques (Québec-Amérique, 1980), et "Serge d'entre les morts", (VLB, 1976)
En 1981, Gilbert La Rocque a reçu Le Prix du Journal de Montréal et le Prix Canada-Suisse pour son roman Les Masques. Il était membre de l'Union des écrivaines et des écrivains québécois. 

Les parents de Gilbert LaRocque étaient Charles-Édouard LaRocque et Lucie Savard.  Gilbert est un descendant de Guillaume LaRocque à la neuviève génération
Êtes-vous parent avec Gilbert Larocque

0. Antoine Larocque & Anne Morel (Mariés en France)

1. Guillaume Larocque & Jeanne Boivin (Montréal, Notre-Dame, 1717)
2. Guillaume Larocque & Angélique Lamoureux (Chambly, 1751)
3. Pierre Larocque & Desanges Patenaude (Chambly, 1785)
4. Joseph Larocque & Appoline Audet-Lapointe (Boucherville, 1826)
5. Joseph Larocque & Domithilde Arcand (Longueuil, St-Antoine-de-Padoue, 1853)
6. Joseph Larocque & Élisa Groulx (Montréal, St-Joseph, 1873)
7. Arthur LaRocque & Amanda Renaud (Montréal, (St-Vincent-de-Paul) 1905)
8. Charles-Édouard LaRocque & Lucie Savard
9. Gilbert LaRocque & Murielle Ross

Holly LarocqueHolly Larocque anime une émission de télévison au réseau The Life Network sur le câble. Holly Larocque est peut-être mieux connue par les rôles qu'on lui donna dans des productions avec le Canal Disney, la CBC, le canal YTV et l'émission familiale primée "Under the Umbrella Tree". Elle a aussi à son actif deux émissions spéciales à la CBC "Holly Larocque: It's About Time" et "Christmas Holly". 
Holly a été la lauréate du "duMaurier Search for Stars". Holly a écrit et été la vedette dans son propre one-woman show "Holly: From Broadway to Brussels". 
Holly est la fille de Wallace Larocque et Velma Gordon et une fière descendante de Philibert Couillaud dit Roquebrune. Bonne chance à Holly dans sa carrière. 
Une descendante de Philibert Couillaud dit Roquebrune

 
Êtes-vous parents avec Holly Larocque?
1.COUILLAUD/ROCQUEBRUNE Philibert & LAPORTE Catherine . xx, ~1676 
2. COUILLAUD/LAROQUE Louis & SABOURIN Marie Madeleine Pointe-Claire, 21/05/1716 
3. COUILLAUD Jean-Baptiste & SÉGUIN Marie-Charlotte  . Oka 27/01/1744 
4. LAROCQUE Joseph & GEORGETEAU Marie Josephte  . vers 1788
5, LAROCQUE Joseph & LALANDE Geneviève  . St-Benoît, 23/11/1812 
6. LAROCQUE Joseph & CLARK Mary-Ann . St-Marthe, 1844 
7. LAROCQUE Alexandre & SOUBLIERE Elmire  . vers  1870
8. LAROCQUE Alexandre & RENAUD Félicitè  . Ottawa, Ont.,  10/22/1888 
9. LAROCQUE Alexandre & OLLERENSHAW Ola  . Ottawa, Ont., 6/06/1917 
10. LAROCQUE Wallace & GORDON Velma 
11. Holly Larocque


Jean Larocque, dentiste.
Le dentiste Jean Larocque a soigné 240 Boliviens en deux semaines.
Le dentiste Jean Larocque de Val-d’Or et son fils, Félix Dennis-Larocque, sont de retour de leur mission médicale en Bolivie où ils ont soigné 240 citoyens démunis.
par Doris Blackburn
Les deux Valdoriens ont pris part à cette mission de deux semaines en Amérique du Sud entre le 6 et le 23 juillet dernier. Jean Larocque était une fois de plus le seul dentiste au sein de l’équipe de professionnels composée de médecins, d’infirmières et de chirurgiens. L’équipe oeuvrait pour la branche canadienne de Medical Missions International (MMI), un organisme américain semblable à Médecins sans frontières. 
Le dentiste et son fils de 17 ans, qui le secondait dans les traitements, étaient basés à Cochabamba. Contrairement à ce qui était initialement prévu, ils n’étaient pas installés dans un hôpital pour soigner les gens. Le duo père-fils partait chaque matin pour une nouvelle banlieue. La vraie médecine de brousse.
«On pratiquait les traitements dans des orphelinats et dans des écoles sur des chaises qui ne s’inclinaient pas», confie Jean Larocque. «On a même fait des traitements dans la cour arrière d’une madame, poursuit son fils encore étonné et amusé de son aventure.
«J’ai vraiment aimé l’expérience. J’ai trouvé ça moins pire que je l’aurais pensé. Ce qui m’a fait le plus pitié c’était de voir des enfants venir terminer notre assiette au restaurant quand on quittait la place», confie Félix. 
Traitements:Au total, Jean Larocque a dispensé des soins à 240 patients, secondé par Félix qui s’est occupé de préparer le matériel mais aussi de réaliser des fluorations. Sur les 240 patients traités, le duo a réalisé 170 extractions de dents, 140 restaurations et 115 fluorations. «Ils ont beaucoup de caries. C’est épouvantable la quantité de liqueur et de boissons aux fruits qu’ils boivent. Ils ne boivent pratiquement pas d’eau», précise Jean Larocque, qui en était à sa troisième mission du genre. En 2003, il était allé soigné des Péruviens puis des Boliviens deux ans plus tard. 
À chacune de ses participations il a impliqué l’un de ses enfants: Édith pour la première, Samuel pour la seconde et puis Félix pour cette dernière.

Jean-François La Rocque de Roberbal - Le premier Larocque à figurer dans l'histoire du Canada est Jean-François La Rocque de Roberval qui, pensant refaire sa fortune, se vit nommer lieutenant général au Canada par François 1er vers 1540 et entreprit la première tentative de colonisation. Cette entreprise échoua et la colonisation de ce pays devra attendre un autre 100 ans. Pour plus de détail, lisez l'histoire étonnante de Jean-François La Rocque de Roberval



Jeanne Larocque Blackburn,
Née à Saint-Elzéar en Gaspésie le 24 juin 1934, fille de Joseph Ernest Larocque et de Marie Régina Dubé.

Fit des études en administration et en andragogie.

Enseignante à la commission scolaire Sainte-Anne de Chicoutimi de 1953 à 1957 et aux commissions scolaires de Chicoutimi et Jonquière, à l'éducation aux adultes, de 1972 à 1980. Directrice du projet Récupération et recyclage Saguenay de 1972 à 1974. Secrétaire régionale et agente de développement à Radio-Québec Saguenay-Lac-St-Jean de janvier 1977 à décembre 1979.

Présidente du Conseil des collèges du Québec de décembre 1979 à septembre 1985. Présidente de différents comités (1965-1974) et présidente (1978 à 1980) de la conférence des présidents des cégeps du Québec. Vice-présidente (1976-1977) et présidente (1977-1980) du collège de Chicoutimi. Présidente de l'AFEAS pour le Saguenay-Lac-St-Jean. Présidente du Conseil régional de la santé et des services sociaux du Saguenay-Lac-St-Jean de 1972 à 1975. Vice-présidente aux affaires sociales et présidente du comité de recrutement du Conseil régional de développement pour la région 02 de 1973 à 1980. Membre du conseil d'administration de la Fondation de l'université du Québec à Chicoutimi en 1979 et 1980.

Élue députée du Parti québécois dans Chicoutimi en 1985. Réélue en 1989 et en 1994. Ministre de la Sécurité du revenu et ministre responsable de la Condition féminine dans le cabinet Parizeau du 26 septembre 1994 au 29 janvier 1996. Présidente de la Commission de l'éducation du 12 mars 1996 au 28 octobre 1998.

Ne s'est pas représentée en 1998. Présidente de la Régie du cinéma du 27 août 1999 au 15 octobre 2002.

Présidente-fondatrice de la Fondation des parlementaires québécois Cultures à partager de septembre 1998 à octobre 2002 et présidente-directrice générale d'octobre 2002 à octobre 2006.

Chevalier de l'Ordre de la Pléiade le 28 janvier 2000 et chevalier de la Légion d'honneur en avril 2002. Décorée du grade de commandeur de l'Ordre de la pléiade le 3 mai 2006. Reçoit la médaille d'honneur de l'Assemblée nationale le 16 novembre 2006.

Êtes vous parent avec Jeanne Larocque-Blackburn ?
 

8.   Jeanne Larocque m Gilles Blackburn 
Chicoutimi, PQ

7.   Joseph Ernest m Marie Régina Dubé
Fille d’Albert et de Vilda Cyr
20 mai 1919 Ste-Florence, Matapedia 

6.   Guillaume m Marguerite Essiambre
3 novembre 1885, St-Godefroi, Bonaventure 

5.   Germain m Sophie Beaulieu
3 février 1851 St-Godefroi, Bonaventure 

4.   Charles m Marie Aubut
4 février 1822, Gaspésie

3.    Joseph m Maruerite Cyr
20 novembre 1788, Pasbébiac 

2.    Georges m Marguerite-Josephe Lebrasseur
15 juillet 1760, Restigouche

1.    François m Marguerite Caplan
Fille de Guillaume Caplan et de… (amérindienne inconnue)
1719 (?) Louisbourg, Acadie 

1. François Larocque né vers 1700, en Normandie, France, m. vers 1725 (?), à Louisbourg, Acadie (Île du Cap-Breton), Marguerite Caplan. François et Marguerite se noyèrent tous les deux.


 



 

Monseigneur Joseph Larocque a été 2ème évêque de St-Hyacinthe. entre 1860 et 1865.Il est né à Chambly le 28 août 1808. Il était le fils de Timothée-Amable Larocque et de Marie-Angèle Paré. Il était le cousin de Charles Larocque qui fut lui aussi évêque de Saint-Hyacinthe. .
 

Un descendant de Guillaume Larocque dit Lafontaine
 
 


Judith A. LaRocque détient une maîtrise en administration publique ainsi qu'un baccalauréat spécialisé en sciences politiques de l'Université Carleton.
Mme LaRocque possède une expérience vaste et variée au sein du gouvernement. Elle a débuté sa carrière à la Commission de la fonction publique en 1979. De 1982 à 1984, elle a été agente à la procédure à la Chambre des communes. Elle a aussi occupé les postes de chef de cabinet du leader du gouvernement au Sénat et ministre d'État (Relations fédérales-provinciales) et d'adjointe exécutive du ministre de la Justice et procureur général du Canada. De 1990 à mars 2000, elle a assumé les fonctions de secrétaire du Gouverneur général et de secrétaire général de l'Ordre du Canada et de l'Ordre du mérite militaire et Chancelier d'armes du Canada.
Madame LaRocque a été nommée sous-ministre déléguée du Patrimoine canadien en avril 2000, puis sous-ministre du Patrimoine canadien en avril 2002.


Décédée durant l'attaque du 11 Septembre 2001

Judy Larocque, 50 ans de Framington, Massachusetts était la fondatrice et 

présidente de Market Perspectives Inc., une entreprise située à Framington spécialisée dans la recherche de marketing visant l'industrie de la haute technologie.  Elle se rendait en Californie lorsque l'avion du vol numéro 11 de la compagnie American Airline fut pris en otage par des terroristes et alla percuter une des deux tours du World Trade Center le 11 septembre 2001. 

Judy Larocque est née à Boston et grandit à Framington. Elle obtint son diplôme du Framington High School. Elle se mérita un diplôme en sociologie de l'Université de Boston en 1973 et obtint son troisième cycle à l'Université Clark à Worcester, au Massachusetts. Elle fut à l'emploi de plusieurs compagnies de haute technologie avant de lancer sa propre entreprise en 1993. Durant ses temps libres elle aimait faire de la marche avec son chien Naboo près de sa demeure du Lac Cochituate, faire du canot, de la natation et pratiquer le yoga. Elle aimait aussi le jardinage et s'en donnait à coeur joie devant sa maison.  Elle laisse dans le deuil, deux filles, Danielle Lemack de Chicago et Carie Lemack, 26, de Cambridge, Mass. ainsi qu'une soeur, Diane Marshall.


Ken RockburnKen Rockburn anime l'émission radiophonique de la CBC Ottawa "All In A Day" Cet auteur journaliste et personnalité s'est joint à l'émission au mois de mars 1996. Lors de sa première année en tant qu'animateur de radio, Ken animait aussi une émission sur les arts à toutes les semaines sur les ondes de la CBC intitulé "Rockburn and Company" qui mettait en évidence la communauté artistique d'Ottawa. L'émission avait débutée à l'automne de 1994 et fut retirée de l'horaire au printemps de 1997.

L'expérience que Ken a acquise le rend la personne idéale pour une émission comme "All In A Day" une émission qui est un mélange d'actualités, du monde du spectacle et le des arts. Avant qu'il accepte le rôle d'animateur/réalisateur pour "Rockbrun and Company", Ken était le réalisateur et l'animateur de l'émission hebdomadaire d'une durée de deux heures à la radio intitulée "Medium Rare" qui était aussi dédiée aux arts et à la culture et fut aussi vendue en syndication pour la radio dans six villes canadiennes. 

À l'automne '95 Ken publia un premier livre édité chez Stoddart ayant pour titre "Medium Rare: Jamming with Culture". Le livre raconte les interviews que Ken a fait avec des personnalité tel Leonard Cohen, Margaret Atwood et Robertson Davies. 

À partir de la fin des années '70 jusqu'au début des années '90, Ken était le directeur des Nouvelles à la station de radio CHEZ FM à Ottawa. Durant ces années Ken se vu décerné trois prix de l'ACTRA National pour la radio pour ses documentaires et son travail en tant qu'interviewer. Il est aussi le premier de deux radiodiffuseurs qui se soit jamais mérité une telle distinction. 
(Ken est un descendant de Philibert Couillaud dit Roquebrune)


Laurette Larocque-, ça vous dit quelque chose ? Et si je vous dis qu'elle était mieux connue sous le nom de Jean Despréz. Les gens de 45 ans ou plus se rappellerons de Mme Jean Depréz dans l'émission de télévison "Chacun son métier" animée par Fernand Seguin. Née à Hull vers 1906, elle était la fille de Adrien Larocque, libraire de Hull et de Rose-Alma Berthiaume. Laurette Larocque fait partie de l'histoire du théâtre, de la radio, du cinéma et de la télévision. Elle était à elle seule une Jeannette Bertrand avec son courrier du coeur et une Lise Payette par son féminisme. Elle épousa l'acteur Jacques Auger vers 1930 à Paris à l'église Saint-Lambert-de-Vaugirard. Hommage à cette grande dame du Québec. Une rue à Varennes lui a été dédidée.  Denise Latrémouille Le Droit, Janvier 1999.  Cliquez ici pour lire l'article du DROIT  d'OTTAWA-HULL  de Juin 2000 sur Jean Despréz. 
Photo artistique de Mme Jean Després. 
"Jean Despréz, la plus grande des Hulloises " par Denise Latrémouille. 
Le site WEB suivant vous propose une biographie de madame Jean Depréz. Vous pouvez aller visiter le site WEB de ses auteurs, M François-Xavier Simard et André La Rose. Cette biographie est publiée aux Éditions du Vermillon. 
Laurette Larocque est une descendante de Philibert Couillaud dit Roquebrune


Êtes-vous parent avec Laurette Larocque mieux connue sous le nom de Jean Despréz?
1. COUILLAUD/ROCQUEBRUNE Philibert & LAPORTE Catherine . xx, ~1676 
2. COUILLAUD/LAROQUE Louis & SABOURIN Marie Madeleine Pointe-Claire, 21/05/1716 
3. LAROCQUEBRUNE Antoine & POIRIER Marie-Anne    . Ste-Anne-du-Bout-de-l'Ile 5/03/1753 
4. LAROCQUEBRUNE Antoine-Marie & MALETTE Catherine   Vaudreuil 8/01/1787 
5. LAROQUEBRUNE Antoine & LACOSTE M. Véronique    Vaudreuil   24/07/1809
6 .LAROCQUEBRUNE Joseph & SAUVÉ M. Reine  . Vaudreuil  25/01/1836 
7. LAROCQUE Adolphe & LALONDE Marie-Louise   Newton (Ste-Justine), 14/01/1867 
8. LAROCQUE Adrien & BERTHIAUME Rose Alma  . Hull,  23/05/1905 
9. AUGER Jacques LAROCQUE Laurette . Paris, France,



Marcel La Rocque, Iberville (Québec)  (à titre posthume)
Prix du Gouverneur général pour l'entraide
Marcel La Rocque a investi plus de 50 ans au développement du loisir et du sport dans sa communauté. Il a initié de nombreuses activités pour les jeunes et a prêté pendant de nombreuses années son appui à Carrefour Jeunesse ainsi qu'à La Porte Ouverte.  Il a oeuvré auprès des Jeux du Québec à titre de bénévole pendant 25 ans et a participé à des campagnes de financement pour la Croix-Rouge.  En tant que membre fondateur de la Commission des loisirs d'Iberville, il présida pendant de nombreuses années le Festival de la citrouille. Il s'est également acharné à obtenir des subventions afin de développer et promouvoir des cours artistiques pour le grand public.  Le bénévolat de M. La Rocque, qui dépasse 15 000 heures, démontre son grand dévouement envers ses concitoyens.

Son travail a été aussi récompensé lorsque Iberille nomma une aréna qui porte son nom. Photo à gauche. Merci à son beau-fils Manuel Humberto Pereira pour cet article


Mario Larocque (à gauche) a été le 16ème joueur à être repêché, le deuxième représentant de la LHJMQ pour le Lightling de Tampa Bay. Mario jouera donc à la défense pour cette équipe de Floride. On voit Mario Larocque lorsqu'il portait le numéro 7 des Faucons de Sherbrooke. Il a aussi joué avec les Olympiques de Hull. 
Mario Larocque joue maintenant  avec les Americans de Rochester , une des équipes d'entrainement des Sabres de Buffalo. 
Un descendant de Philibert Couillaud dit Roquebrune
 
 


Martin Larocque, est un comédien dont on a apprécie la performance dans plusieurs téléromans et téléséries à Radio-Canada dont l'émission Virgine où il tenait le rôle d'Hercule Belhumeur le professeur d'éducation physique. 
Martin est né aux États-Unies, à Chilocother Ohio le 16 juillet 1969.. Chilicothe est une ville industrielle où Martin a vécu jusqu'en 1971 alors que sa famille était revenue habiter le Québec.. Martin n'avait alors que 2 ans et demi. 
 En 1975, la famille de Martin a passé un séjour d'environ 10 mois à Belfort en Alsace. C'est en Alsace que Martin fait sa première année scolaire. 
 De retour au Québec ( Tracy) fin 75 la famille Larocque laisse le Québec de nouveau et repart cette fois pour l'Équateur où ils ont habité jusqu'en 1977. Martin y fait sa troisième année scolaire en immersion hispanophone totale. 
 De nouveau au Québec, c'est à Baie-Comeau, puis à Radisson (Baie-James) que la  famille de Martin s'installe et c'est un nouveau retour à Tracy où Martin complète son secondaire à la polyvalente Bernard Gariepy. 
 La famille de Martin va ensuite habiter Longueuil alors que sa soeur ainée Sophie complétait son CEGEP au collège Edouard Monpetit et entrait à l'Université de Montréal. Martin a également fait son collégial à Edouard Monpetit puis est entré au Conservatoire d'art dramatique de Montréal où il a complété le programme de trois années en interprétation théâtrale. 

Ayant jugé que les enfants étaient devenus assez murs pour demeurer seuls,  les parents de Martin sont repartis à l'étranger pour quelques années au Pakistan, au Kenya et dans l'ouest américain. C'est au cours de ces séjours que Martin et Sophie sont venus passer la période des grandes vacances d'été et des fêtes de Noël avec leur parent au Kenya plus particulièrement. 

Comme comédien on a  vu Martin Larocque dans la Conciergerie, (1997),  dans Le Masque, (1997) dans le rôle de  Normand Veilleux, dans Urgence (1996) Maurice Brodeur le concierge d'hopital.  Comédien de stature imposante on le dit avoir le coeur tendre. On l'a vu aussi dans quelques commerciaux. On le verra cette été (2003) dans une production au Théatre du Chenail du Moine près de son domicile de St-Robert.  Martin est père de trois fils dont le dernier est né le 12 octobre 2002. 

À l'émission de Radio-Canada, Branché, diffusée le 9 janvier 2001 lorsqu'on demande à Martin Larocque ses adresses Internet favorites  il fait mention de ce site. Voici ce qu'il en dit.
Je suis allé aussi sur le site des Larocque qui est très, très beau. Enfin, la page d'ouverture est très belle, et il y a beaucoup de noms répertoriés. Je pense qu'il y a 9000 certificats de mariages de répertoriés là-dedans... Le site des Larocque, c'est un site généalogique, je pense que c'est vraiment pour retrouver l'origine de ton Larocque à toi. Si tu pars des plus jeunes, puis tu peux remonter tranquillement la veine comme ça. ...Je pense qu'il y a quatre branches de Larocque. Alors, c'est très le fun de surfer là-dessus, mais tu en as pour très longtemps à chercher ta racine à toi, dans ta petite veine. 
Cliquez ici pour voir le clip  Le clip débute lorsqu'il parle du site Web des Îles-de-la-Madeleine suivit de son commentaire sur ce site WEB. 
Merci Martin pour ta " plug "  et de ses bons mots au sujet du site WEB  et bonne carrière à Martin Larocque. 

Martin est un descendant de Philibert Couillaud dit Roquebrune

 
Êtes-vous parent avec Martin Larocque?

1. Philibert Couillaud dit Roquebrune et Catherine Laporte  vers 1676 probablement à Contrecoeur.
                               (Catherine est la fille de Jacques Laporte et Nicole Duchesne.)
2. Louis Laroque et Madeleine Sabourin (Pointe-Claire, 21 mai 1716)
                               (Fille de Pierre Sabourin et Madeleine Perrier)
3. Antoine Larocquebrune & Marie-Anne Poirier ( Ste-Anne-du-Bout-de-l'Île (de Bellevue), 5 mars 1753
                                    (Fille de Joseph Poirier dit Desloges et Madeleine Lalonde)
4. Antoine Marie Larocquebrune & Catherine Mallet (Vaudreuil, 8 janvier 1787)
                        (Fille de Jean-Baptiste Mallet et Marie Thibodeau)
5. Antoine Larocquebrune & M. Véronique Lacoste (Vaudreuil, 24 juillet 1809)
                        (Fille de Pierre Lacoste & Véronique Charpentier)
6. Joseph Larocquebrune & Reine Sauvé (Vaudreuil, St-Michel, 25 janvier 1836)
                                (Fille de Jean-Baptiste Sauvé & Marie-Thérèse St-Martin)
7. Adolphe Larocque & Marie Louise Lalonde ( St-Justine-de-Newton, 14 janvier 1867)
                            Fille de Alexandre Lalonde et Marie-Louise Séguin
8. Delphis Larocque & Antoinette Lajoie  (Grand-Mère (St-Paul), 7 janvier 1911)
                            (Fille de Élie Lajoie et Delphine Hébert)
9. Émile Larocque & Simonne Lacombe (Grand-Mère, (St-Paul 4 oct 1933)
                              (Fille de Edmond et Degneure Gélinas) 
10.  Réjean Larocque & Dorothée Proteau (Shawinigan (paroisse St-Pierre) le 8 mai 1965.
                              (Fille de Germain Proteau et Anette Trottier)
11.  Martin Larocque
 


Michel (Bunny) Larocque né à Hull le 6 avril 1952 a été gardien de buts dans la ligue Nationale de Hockey de 1973 à 1983. Il est avec les Canadiens de Montréal de 1973 à 1979 (chandail no. 1) et en 1980 (chandail no 31). Il joue pour le Maple Leaf de Toronto durant une partie de la saison 1979, celle de 1981 et en 1982. On le retrouve aussi comme gardien de but pour le club de Philadelphie (photo) en 1982, et pour St-Louis en 1983. Michel Larocque détient le record de la plus longue série sans défaite pour un gardien de but avec le Canadien, soit 22 matches consécutifs en 1977. Les Canadiens de Montréal irons chercher la couple Stanley 5 fois durant cette période soit en 1973, 1976, 1977, 1978 et 1979. Très utile à l'équipe du Canadien de Montréal, il se vit attribuer le trophée Vézina trois années d'affilées en 1977-78-79 et une fois de plus en 1981. Malheureusement, le cancer emportait Michel Larocque en juillet 1992 âgé seulement de 40 ans. 
Un descendant de Philibert Couillaud dit Roquebrune


Michel Larocque est sur la première rangée à droite.

Êtes-vous parent avec Michel Bunny Larocque

1.COUILLAUD/ROCQUEBRUNE Philibert & LAPORTE Catherine . xx, ~1676 
2. COUILLAUD/LAROQUE Louis & SABOURIN Marie Madeleine Pointe-Claire, 21/05/1716 
3. COUILLAUD Jean-Baptiste & SÉGUIN Marie-Charlotte  . Oka 27/01/1744 
4. LAROCQUE Joseph & GEORGETEAU Marie Josephte  . vers 1788 
5.LAROCQUEBRUNE Jean-Marie-Noël & ALBERT Marie-Josephte  . Rigaud   19/11/1822 
6.LAROCQUEBRUNE Gabriel  & SABOURIN Alexina    Pointe-Gatineau, 14/04/1873 
7. LAROCQUE Napoléon-Pierre & LAMOTHE Dora  . Masham, 10/07/1905 
8. LAROCQUE Armand & RENAUD Yvette  . Hull (St-Jean), 29/12/1937 
9. LAROCQUE Michel (Bunny)  &  LEGRIS Hélène  . Aylmer, 9/06/1970 
 


Mike Larock, le  leader du Groupe portant son nom. Mike (Michel Larocque) est né le 2 juin 1984, et n’a jamais eu la vie facile. Comme plusieurs artistes, Mike a eu la vie dure. Son père était un musicien, mais pas le plus respecté « Mon père n’a jamais vraiment été là pour moi, c’est dommage parce qu’il partageait la même passion que moi. Je n’ai jamais vraiment eu la chance de développer la mienne avec lui puisqu’il était toujours trop occupé à déménager de ville en ville à cause de problèmes de drogues, mais bon la vie c’est la vie. » À l’âge de 9 ans, habitant en Ontario, Mike déménagea dans une famille d’accueil pour près d’un an, en raison des erreurs de sa mère avec la drogue et l’alcool. Heureusement, la mère de Mike fit de même que bien des gens et changea sa vie pour le mieux. C’est à l’âge de 10 ans lorsque Mike, ses frères et sa sœur retournèrent à la maison que Mike reçoit sa première guitare acoustique, un cadeau de sa mère pour son retour à la maison.  Sa mère lui a choisi ce cadeau puisque depuis un tout jeune âge, Mike démontrait une véritable passion pour la musique et le chant. 
Biographie complète de Mike Larock 
Voir le site WEB du groupe de Mike Larock



Le p-tit don de Michèle Laroque.  Sa carrière s'emballe, elle quitte le boulevard pour arpenter le cinéma d'auteur. Dans "Ma vie en rose", elle se bat pour qu'on aime son personnage qui disjoncte. Depuis Pédale douce, Michèle 
Laroque a poussé sur l'accélérateur et enchaîné pas moins de 5 films, dont celui de Berliner qui  la voit en mère de famille paniquée par les bizarreries de son fils se prenant pour une fille 
.S.I.. Vous aviez déjà réfléchi à cette question? 
MICHELE LAROQUE "Non, et j'ai découvert une peur. Le petit garçon du film est tellement seul, si rejeté, je me dis "pourvu que ça n'arrive jamais à ma fille". Etre rejeté pour sa diftérence est atroce. Moi, j'aime beaucoup la différence, les différentes cultures, les gens qui ne me ressemblent pas, je suis très curieuse d'eux. Les gens ont peur de ce qui ne leur ressemble pas et c'est très dommage. Auriez-vous accepté de faire le film Si cela avait été un drame? Ce qui m'aurait gêné, c'est s'il y avait eu des clichés ou des choses racoleuses. Ce qui m'a plu, c'est la sincérité. Le film alterne les prises de risque, avec des moments très violents, et d'autres plus légers, comme la vie. Dans les situations les plus dramatiques de notre vie, on arrive souvent à rire. Quand j'ai lu le scénario, j'ai aimé les parents tout de suite - meme s ils font des erreurs avec leurs enfants. J'ai tout fait pour qu'on comprenne mon personnage au moment où elle disjoncte, quand elle devient très dure avec l'enfant. Il faut savoir pardonner les erreurs - mais ce petit appelle tellement l'amour que j'ai beaucoup de mal. Il s'abandonnait avec tellement de tendresse que c'était difficile de le malmener. Vous avez rêvé d'être un petit garçon? Non, jamais. Par contre, je me souviens très bien qu'on jouait mariage entre filles, avec une déguisée en garçon et l'autre en mariée. D'ailleurs, dans le film, Ludovic ne sera peut-être pas homosexuel plus tard, on n'est pas sûr, c'est un passage de son enfance. Quelque chose a été coupé au montage et c'est dommage car c'est une phrase-clé. Quand je venge mon mari en embrassant son patron, tout le monde me regarde et Ludovic dit "Quand je serai grand,  je serai comme elle." Je me suis dit que Ludo a un tel amour pour sa mère à ce moment-là qu'il a envie d'être une fille pour être comme elle. Vous avez l'air très généreuse, dans votre façon non camouflée de vous donner quand vous jouez. C'est vrai, je le ressens très fort. En fait, ma vocation, c'était d'avoir un p'tit don qui me permette de transmettre aux gens les sensations que j'avais à la lecture d'un texte, et de les rendre heureux. J'adore voir les gens heureux mais ce n'est pas de l'altruisme total puisqu'il y a un vrai retour. Et le succès fait du bien, je suis contente du profil que prend ma carrière. J'ai envie de distribuer mes forces. Des forces que Michèle Laroque mettra d'abord au profit de la télévision, pour laquelle elle s'apprête à produire un film sur sa mère, une danseuse roumaine qui, en 59, s'échappa au cours d'une tournée pour rejoindre son amoureux - le futur père de Michèle. Ensuite, elle toumera un premier long-métrage qu'elle décrit comme "une comédie violente à la Tarantino". Enfin, en septembre, elle viendra chez nous dans le cadre de la tournée de Ils s'aiment, avec Pierre Palmade. On ne la ratera pas. 
Béatrice Demol.
Filmographie:  Maternité, (1998),  Retour d'Arsène Lupin (1989), The Hitchhiker (1983).   Elle a joué dans la série Marguerite Volant. 

Octave Larocque. Octave Larocque était le fils de Hyacinthe Larocque et de  Madeleine St- Louis. Il est né à Williamstown Ontario le 3 Mars, 1891. Bien que baptisé Octave on l'appelait affectueusement "Tab" 

“Tab” Larocque est allé à l'école de Williamstown et fit ses début comme athlète à cette époque.  Tout jeune il apprend à devenir un gardien de but sur la glace de la rivière Black bien en avance des patinoire locales.
“Tab” Larocque démontra son habilité comme gardien de but durant un championnat tenu à Williamstown avant la Première guerre Mondiale et attira l'attention de recruteur professionnel venu de Montréal. I choisit de rester à Williamstown son patelin qui l'a vu naître. 

“Tab” Larocque joua durant 6 saisons à Alexandria et ce fut l'une des raisons pour lequel Alexandria gagna le championnat du Bas Canada et ne fut éliminé que par le club de Hull durant les éliminatoires de la coupe Allan.   Tab était aussi habile comme gardien de but à la crosse. Il fut aussi enrôlé outre mer dans le 15ème Battaillon durant la Première guerre Mondiale.  Tab Octave Larocque est décédé le 8 avril 1965. 


Originaire de Val d'Or, Paul Larocque a vécu au Saguenay avant de déménager à Montréal. Les régions, il connaît. Il compte d'ailleurs leur accorder toute l'importance qu'elles méritent à TVA en direct, le nouveau rendez-vous du midi. 

Diplômé du Cégep de Jonquière en art et technologie des médias, il n'a que 15 ans lorsqu'il entreprend ses études collégiales. Dès sa sortie du cégep, il est engagé par la défunte station de radio montréalaise CJMS comme journaliste, suivant parallèlement des études de sciences politiques à l'UQAM. C'est en 1992 qu'il fait le saut à TVA, comme courriériste parlementaire. Sa première affectation: le référendum de Charlottetown. «J'ai appris à faire de la télévision dans un autobus de campagne référendaire. Il y en a eu de l'action!»

Par la suite, le reporter est de tous les grands rendez-vous politiques. L'événement qui l'a marqué le plus n'a pourtant aucun lien direct avec le monde politique. «Je garderai un souvenir impérissable de notre couverture de la crise du verglas. Nous étions souvent en ondes 18 heures par jour, en direct, avec Pierre Bruneau.» 

Paul Larocque délaisse maintenant le terrain et relève un nouveau défi, celui d'animer une émission quotidienne d'information. «Je me suis toujours intéressé à toutes sortes de sujets, pas seulement à la politique. TVA en direct me permet d'être en contact direct avec les gens. J'aime jaser avec le monde.» 

L'animateur promet de poser les questions que tous se posent. «Les acteurs de notre société débattent trop peu entre eux à la télévision. Le plus souvent possible, nous allons les confronter à l'émission.» 

Il co-anime l'émission Larocque-Lapierre sur les ondes de TVA durant l'après midi.

 Paul est un descendant de Philibert Couillaud dit Roquebrune

    1      COUILLAUD/ROQUEBRUNE Philibert     LAPORTE Catherine
               Contrecoeur Quebec    1676/mm/dd

   2       COUILLAUD Michel      PINEL Marie-Josephe
               Ste-Anne-du-Bout-de-l'Ile    1718/02/02

   3       COUILLAUD Jacques-Michel     LANGLOIS/TRAVERSY Françoise
               St-Laurent, PQ, (Montréal)    1748/01/08

   4       LAROCQUE François     BRUNET Marguerite
               St-Martin, PQ, (Île-Jésus, Laval)    1779/02/08

  5        LAROCQUE Jean-Baptiste     BLAIS Euphrosine
               Rigaud, PQ, (Ste-Madeleine)    1827/02/05

   6      LAROCQUE William     SAUVÉ Sarah-Ursule
               Buckingham, PQ, (St.Grégoire-de-Naziance)    1869/10/04

  7       LAROCQUE Théodore     DAVID Jeanne
               Val-de-Bois, PQ    1914/06/01

   8       LAROCQUE Gérald     GAGNON Yolande
               Val d'Or, PQ    1954/02/27

   9       LAROCQUE Paul  (journaliste à TVA)
 



Paul Larocque est le maire de Bois-des-Filion depuis 1993. Bois-des-Filion se trouve juste au nord de Montréal et l'Île Jésus (Laval) sur la Rivière des Milles-Îles. Il a été réélu maire de cette municipalité le le 9 octobre 2009 par acclamation. 
 
 
 
 
 
 
 
 



Mgr Paul-Stanislas Larocque Parmi les descendants de l'ancêtre Guillaume Larocque on rencontre évêque de Sherbrooke (Québec) né le 27 octobre 1846. (fils d'Albert et Geneviève Daignault). Il fut ordonné prêtre par son cousin Charles Larocque évêque de St-Hyacinthe. La rue Larocque et une école à Sherbrooke porte ce nom à la mémoire de Monseigneur Paul-Stanislas. Cliquez sur l'image pour plus de détails.
Autre photo de Mgr Paul Larocque (St-Zénon-de-Piopolis)
Un descendant de Guillaume Larocque dit Lafontaine
 
 


Raymond Larocque a été un des vice-présidents de Campeau Corporation dirigeant la section Matériaux de Construction et président de TCT Engering Inc., société filiale américaine. Raymond Larocque est né le 15 janvier 1928 à Alfred en Ontario fils de Donat Larocque et de Rose C. Chevrier. Il étudie au Collège de Rigaud et ensuite au Collège St-Patrick à Ottawa où il est diplômé en commerce. À son actif on mentionne; Président de l'Association Canadienne des Manufacturiers d'Habitation, Conseiller auprès du Gouvernement Canadien sur le programme BEAM, responsable du Code National de la Construction et décoré pour cette collaboration, a siègé sur le comité Centraide pour Ottawa-Carleton durant plusieurs années. Le 24 mai 1952, il épouse Marguerite Landriault. Article envoyé par Réjean Larocque 
Un descendant de Philibert Couillaud dit Roquebrune



Rod LaRocque Le célèbre acteur Roderick 
La Rocque de la Tour est né à Chicago, Illinois le 29 novembre 1898 d'un père Canadien-Français et d'une mère Irlandaise-Américaine. En 1927 il épouse l'actrice Hongroise Vilma Bánky née Vilma Lonchit. Velma est née le 9 janvier 1898 à Nagyrodog, en Hongrie et décède en Californie le 18 mars 1991. Rod meurt le 15 octobre 1969 à Beverly Hills, Los Angeles, en Californie. Leur mariage fut l'un des plus durable de la communauté artistique de Hollywood. On retrouve Rod dans plus de 50 films de 1915 à 1940 et il travailla aussi au théatre. La famille de son père comptait cinq frères et se trouvaient dans les affaires les hôtels et les restaurants à Chicago. Les grands-parents de Roderick étaient Robert Larocque et Harriet Ross propriétaire d'un hôtel à Buckingham près de Hull jusqu'à ce qu'ils déménagent à Chicago. Si vous en savez plus sur cette famille et Rod Larocque écrivez-nous. Cliquez sur le clip datant de 1938 (Sur You-Tube) pour voir Rod LaRocque dans le rôle de Lamont Cranston (The Shadow), un commentateur radiophonique. 

Un descendant de Philibert Couillaud dit Roquebrune
 

Êtes vous parent avec Rod LaRocque ?

1.COUILLAUD/ROCQUEBRUNE Philibert & LAPORTE Catherine . xx, ~1676 
2. COUILLAUD/LAROQUE Louis & SABOURIN Marie Madeleine Pointe-Claire, 21/05/1716 
3. COUILLAUD Francois-Marie & PILON Marie-Jeanne  . Oka, 21/10/1754 
4. LAROCQUEBRUNE Charles Léon & MCDONELL Geneviève  . Contrat Chatellier 30/01/1781 
5. LAROCQUE Charles & LEFEBVRE Marie   Ste-Geneviève, 17/02/1806 
6. ROCBRUNE Charles & LECLAIR Adélaïde  . St-Eustache, 5/09/1825 
7. LAROCQUE Robert-Adrien &  ROSS Harriet  . Buckingham  23/11/1869 
8. LAROCQUE Edward Andrew & RICE Ann  . Chicago, IL, vers 1895 
9. LAROCQUE Roderick & BANKY Vilma  . Los Angeles, CA., 26/06/1927 
 



Ronald Larocque Originaire de Valléefil (comme l’écrit Réjean Ducharme), Ronald Larocque vit maintenant heureux comme un ours près des flancs du mont Saint-Hilaire après avoir voyagé sur quatre continents. Il est l’un des conteurs du Sergent recruteur de la toute première heure. Il a participé à de nombreux festivals et animé des ateliers de création sur le conte. Il est aussi arbraconteur : il conte pour les enfants au théâtre de l’Esquisse avec Arbraconte. Il fait partie du programme «La culture à l’école» du ministère de l’Éducation du Québec et enseigne la littérature au Cégep de Saint-Hyacinthe depuis plus de quinze ans. Il a publié Planète rebelle le recueil de nouvelles Sept mémoires (2000) et le livre-CD L’homme qui lisait dans les mamelons et autres contes de l’émotion (2006), en plus d’avoir participé à des ouvrages collectifs.
OUVRAGES
1-L’homme qui lisait dans les mamelons et autres contes de l’émotion | 2006 | 96 pages | avec CD audio 
2-Sept mémoires | 2000 | 112 pages 
3-Les Dimanches du conte. Déjà 5 ans ! | 2003 | 160 pages | avec CD audio 
4-La Vache enragée – anthologie n° 2 | 1998 | 80 pages | avec CD audio 



Samuel H.J. Larocque. Depuis plus de cent ans des Canadiens d'origine française ont joué au Baseball dans des équipes Américaines. C'est le cas de Samuel Larocque né le 26 février 1864 à St-Mathias Québec. ( 5'11" et 190 livres). Il était un lanceur droitier. Il fit ses débuts dans les ligues majeures le 30 juillet 1888 pour les Wolverines de Détroit. En 1890 il joue pour les Alleghenys de Pittsburgh. En 1891 il est avec les Colonels de Louisville et finalement en 1891 il joue pour les Pirates de Pittsburgh 


Stéphane Larocque- Le fils de Michel Larocque (voir plus haut) continuera t'il sur les traces de son père. Stéphane Larocque a joué avec les Faucons de Sherbrooke et les Moosehead de Halifax. Stéphane espère bien être repêché par la NHL. 
Un descendant de Philibert Couillaud dit Roquebrune

Sylvain Larocque est un des rares artistes canadiens à s’illustrer sur la scène francophone et anglophone. Il connaît depuis plusieurs années un succès retentissant sur la scène des Festivals Juste Pour Rire et Just For Laughs et s’est produit dans les plus prestigieux Comedy Clubs partout au pays. Un stand-up à l’américaine comme il s’en fait peu. Sans costumes ni artifices, Sylvain Larocque exploite l’humour dans sa forme la plus pure. Disons qu’il peut se le permettre. Doté d’une présence sur scène et d’un sens du punch inébranlables, l’humoriste s’appuie sur des textes recherchés et percutants capables de dérider les publics les plus sélectifs. Pour en savoir plus sur Sylvain Larocque cliquez sur sa photo pour avoir accès à son site WEB. 

Voyez Sylvain sur scène  (Patientez quelques secondes et revenez nous)
Un descendant de Guillaume Larocque dit Lafontaine


Plusieurs Larocque ont pris le chemin des États-Unis pour y travailler et y faire carrière. On retrouve ces Larocque principalement dans les états frontaliers avec le Canada. Une carte des États-Unis indique où on les retrouve et la fréquence parmi la population. 


Faites-nous part de vos découvertes. si vous connaissez d'autres Larocque d'importance.
Mis à jour le 6 Avril 2007



Cette page hébergée par

Obtenez votre page WEB gratuite