Search billions of records on Ancestry.com
   

Le pieux et charitable Corneille de Lantschot 1572-1656

Cornelis Lanschot naquit à Anvers 10 fevriers 1573 et deceda le 26 avril 1656 dans la mème ville. C'etait un negociant opulent qui legua toute sa fortune aux pauvres d'Anvers. Il avait une fortune de plus de 330.000 florins.

Monument de marbre et d' albâtre érigé à la mémoire du pieux et charitable Corneille de Lantschot..

I1 est orné de deux anges représentant la Foi et l' Espérance un pélican s'ouvrant l'estomac avec le bec pour nourrir ses petits de son sang complète les emblèmes des trois vertus théologales et couronne le monument que décorent en outre deux cariatides les armoiries de Lantschot etc. Quelques unes de ces sculptures ne sont pas denuées de mérite. Restauré en 1843 par MM J. B. DeCuyperet H. Schaefels aux frais de Mr le Comte et de Mme la Comtesse Amédée de Beaufort DeRoose de Mr et de Mme Philippe Gilles De Roose de Mr. le Baron De Pret de Calesbergh et de Mr Jos De Pret Thuret.

XVII e siècle Corneille De Vos Le beau de Corneille Lantschot, l' ornement principal de monument. Il est peint sur panneau, et non sur marbre ainsi que l'ont écrit MM.rs Ph. Ville et Le Poittevin de Croix. Descamps et ses continuateurs en font comme d' une œuvre d Antoine Van Dyck; c' est erreur ainsi que nous nous en sommes convaincu en confrontant en compagnie de Mr Jean Leemans ce portrait avec celui du peintre Jean de Wael œuvre reconnue de Corneille De Vos et placée aujourd hui dans la chapelle de Ste Ursule à Notre-Dame. Une autre confrontation a eu lieu au Musée d' Anvers, avec le portrait d Abraham Grapheus du même maître, et celui de César Alèxandre Scaglia d' Antoine Van Dyck, elle a confirmé le résultat de la première.

L' effigie de Corneille Lantschot a été restaurée en 1854 par Mr Jean Leemans. Nous avons lieu de croire qu' elle a été transportée dans cette église de la maison du Bourgmestre Jean Roose que Lantschot habitait au moment de sa mort. Ce portrait peut être enlevé du monument sans qu' il faille détériorer celui ci quoi que MrVille ait écrit à ce sujet. Aussi n' est ce pas là ce qui a empêché en 1794 les agents de la convention d' ajouter cette proie à tant d autres. Tout le monde sait du reste que si les commissaires de cette assemblée avaient eu envie de cette peinture ils l' auraient prise eùt il fallu même pour cela briser le monument. Aussi l' anecdote de Mr Ville est elle con trouvée.

Le comte Charles d Arenberg duc d Arschot se montra toujours depuis l arrivée de ces religieux en Belgique leur protecteur ardent et fidèle; Outre un grand nombre d' autres bienfaits il fit construire en 1616 un beau couvent dans sa seigneurie d' Enghien. Pour la construction du couvent de Bruxelles on recueillit beaucoup d' aumônes des secours furent envoyés d Anvers. Entre les bienfaiteurs qui habitaient cette ville on remarque Corneille Lantschot patrice et commerçant. Il donna 18,000 florins. Célibataire pieux et d' une inépuisable charité il légua par testament aux pauvres d' Anvers la somme de 224,000 florins et y mourut au mois d avril 1656.

L' hospice Lantschot.

Cet hospice fut fondé en 1656 par le riche négociant Corneille de Lantschot pour douze femmes âgées une vaste chapelle sous le vocable de Sainte Rosalie fait partie de cet hospice mais elle n' offre rien de remarquable et sa fai ade à la rue dénuée de tout style architectural n' est pas même achevée. Sur la porte d' entrée une inscription rappelle le nom du fondateur et l année de la fondation “Godtshuis gefondeert hy Cornelis Lantschot anno 1656”. Le charitable Lantschot légua presque tous ses biens aux pauvres. Ou peut voir à l' eglise Saint Jacques deuxième chapelle de la nef gauche son portrait peint par Van Dyck lequel provient au témoignage de M. Van Lerius de l' hôtel Roose place de Meir aujourd'hui le Palais Royal où habitait jadis Lantschot Sous ce portrait on lit cette inscription : Cornelius Lantschot die hier ligt,

Heeft met zijn deucht den mens gesticht.
Met gelt en goet capel en kerck.
En liet den armen naer dit werck,
Noch hondert dusenden daar toe,
Ja maeckt de miltheijt sel ver moê,
Mits elck daer iet begeerde van,
Is doot gedeijlt die grooten man,
De werelt sijn lof aerd t' lijf behiel,
Den armen t' gelt en Godt syn siel,
Men wint den Hemel met gewelt of ,
Is te koop Met kracht Van geldt.

Stirf A 1656 26 april

source:

1- Historique des rues et places publiques de la ville d'Anvers
2- Notice des oeuvres d'art de l'eglise paroissaile ... de St. Jacques d'Anvers
3- Précis historiques, Volume 3